Le premier SUV compact électrique

Le tout dernier véhicule 100% électrique du constructeur d’Ingolstadt vient d’être dévoilé en ligne, en version standard et version Sportback (sauf pour la version Q4 40 e-Tron) qui arrivera à la fin de l’été. Celui-ci repose sur la plateforme électrique modulaire MEB. En revanche, il s’agit du premier véhicule du genre pouvant disposer d’une transmission intégrale. Pour le moment.

Esthétiquement, l’auto emprunte les grandes lignes de l’Audi Q4, avec des couleurs carrosseries relativement sobres, entre gris et bleu. La version sportback possède un pavillon plongeant et une lunette arrière très inclinée. De nombreux détails inspirés du monde électrique viennent embellir l’auto et l’illuminer, avec notamment des accents sur la lumière. Nous pouvons par exemple choisir quatre motifs différents pour la signature des feux de jour. L’immense bandeau lumineux arrière est de toute beauté. Sur les versions fastback, un aileron arrière voit le jour, quand bien même cela est une rupture de style avec cette carrosserie, mais qui améliore l’efficacité (+12 km d’autonomie).

Dans l’habitacle, le design reste traditionnel, si ce n’est la possibilité d’opter pour un volant aplati. L’instrumentation est numérique, et on retrouve l’affichage tête haute (avec réalité augmentée). L’espace arrière est intéressant, mais le coffre de 520 L n’est pas son point fort.

L’Audi Q4 e-Tron est proposée à son lancement avec deux batteries différentes : l’une de 52 kWh et l’autre de 77 kWh. Quoiqu’il en soit, en termes d’autonomie, l’auto peut parcourir jusqu’à 520 km avec la batterie de 77 kWh. Une autonomie somme toute respectable, compte tenu des 2095 kg du Q4 40 e-Tron.

Vous pouvez recharger 130 kilomètres supplémentaires en dix minutes. Grosso modo nous avons du 7,2 kW en courant alternatif, et 100 kW en courant continu. Véhicule électrique oblige, l’auto possède un système de récupération d’énergie au freinage. Il n’y a toutefois pas de système de conduite à une pédale, Audi souhaitant favoriser les roues libres, plus efficaces sur le plan énergétique.

Sous le capot, nous retrouvons un moteur synchrone permanent à l’arrière (tandis qu’un moteur asynchrone à l’avant est ajouté en plus dans la version avec transmission intégrale). Le moteur arrière oscille entre 125 et 150 kW.